vendredi 23 avril 2021

Atelier d'écriture : les textes de Maryvonne

 

Atelier d’Ecriture du 16.2021

Thème Jean de La Fontaine dont on célèbre les 400 de sa naissance cette année, le Prince des fables et des contes licencieux est né en 1621, la même année que le roi Soleil. Lui en juillet l’autre en Août.




On nous propose de composer un conte sous forme de dialogue avec deux intervenants : un humain et un animal

Le sort me désigne un garçonnet et un serpent

J’ai choisi de puiser mon inspiration dans la mythologie grecque - Hercule ou plutôt Hélaklès et KaÏos le serpent plutôt que Kaa et Mooglie.

Héraklès batifolait joyeusement dans son berceau. Il exerçait ses petits muscles, jouait avec ses petons qu’il chatouillait de ses jeunes menottes.

Quand soudain, apparut un long ruban souple et brillant qui se balançait au-dessus de sa tête.

C’était Kaïos, le serpent de l’Olympe venu contempler notre futur héros.

Mais qu’il est donc joli, et quel est ce nouveau jeu tombé des cieux,

babilla l’enfant joufflu et déjà musculeux ?

Le serpent divin séducteur balançait sa tête lentement, roulait des yeux hypnotiseurs,

Approche toi, cher petit Héraklès, tends ta menotte et ce faisant ; il rythmait en cadence une langue fourchue que l’enfant essayait de saisir en gazouillant.

Viens, viens, plus près susurrait l’enfant en riant aux éclats et le serpent s’approchait, déroulait ses anneaux tout prêt à capturer son innocente proie.

Soudain l’enfant rieur saisit brutalement la tête du divin reptile et cria

Je te tiens par la barbichette et de l’autre main saisit le long ruban visqueux et en fit un noeud.

Le serpent se raidit, l’enfant durcit sa prise.  Le serpent était ébahi de tant de force chez le nourrisson.

Souviens-toi,  s’écria l’enfant que tu viens de faire la connaissance d’Héraklès. Ceci n’était qu’un exercice de style, un prémice. Les dieux ont voulu m’éprouver, les voilà donc satisfaits.

Nous aurons d’autres occasions de nous affronter car tu voudras te venger, je serai toujours le vainqueur, ajouta l’enfant moqueur.

Le serpent assouplit ses anneaux et l’enfant abandonna ce premier jeu dont, il était déjà lassé. En réalité treize travaux furent confiés à Héraklès, treize missions dont il triompha mais celui là, le tout premier, on ne le raconte jamais, allez savoir pourquoi - de crainte peut être que des parents insoucieux ne laissent leurs enfants jouer avec des serpents vicieux.

Exercice suivant : donner une autre fin à «  Cigale et la Foumi »

Vous chantiez, j’en suis fort aise et bien dansez , maintenant,

Hélas, ayez pitié, mon amie la fourmi

Voyez, je suis souffreteuse et malade,

J’ai la fièvre, je toussotte, je grelotte,

Je suis prise de tremblements

Je suis faible et sans défense

et n’ai point de médicaments.

Que nenni, point de contaminée ici,

A l’hosto, allez vous faire soigner, inoculer,

Vous dansiez ces jours derniers,

Et sans masque , je présume,

 sans distanciation sociale.

Vous êtes folle, ma chère Dame,

Vous ne franchirez pas mon seuil

Allez Oust, hors d’ici, 

Allez vous faire voir ailleurs.

Nous, les fourmis sommes prudentes et avisées,

Nous craignons peu les épidémies,

Nous sommes faites pour résister,

Depuis la nuit des temps, nous sommes en confinement

Des réserves, nous en avons, masques et larves pour tenir longtemps

Allez chercher secours chez vos partenaires de bringue.

Vous geigniez, zinzinabulez, tout l’été, sur les pins,

Vous enquiquiniez vos voisins, voilà venue votre triste fin.

De vos élytres en furie, vous faites un raffut de dingues.

En vérité, je vous le dis, un jour la terre sera dépeuplée

Par la peste et le choléra, la Covid et l’Astra-Zénéca,

Mais nous, nous serons toujours là,

Dans le calme et la sérénité retrouvés,

Nous continuerons à laborieusement travailler.

La vie nous apprend incessamment

Qu’il faut choisir avec discernement

Le risque ou la sécurité, le plaisir ou le confinement

Chanter, danser et s’amuser n’ont qu’un temps,

Que le temps vole à chaque instant.

 

Rien ne sert de courir, il faut partir à point

raconter en 5mn un épisode personnel qui le prouve

Ce matin, j’avais RV à Versailles à 10.00, mais, étourdie, j’avais oublié qu’il  fallait que je fasse le plein d’essence donc, un détour vers la station service et voilà  10 mn amputées sur mon timing. Puis, il y avait beaucoup de circulation, davantage que d’habitude dont beaucoup de camions. Et, j’eus tous les feux rouges sur mon parcours encore environ 15 mn en moins. 27 km, c’est peu, environ 40mn  de trajet en temps normal. 25 mn en moins, comment allais je faire pour être à l’heure ?  Ce n’était pas mon jour de chance, quoique…. Le hasard étant facétieux, mon RV était aussi à la bourre et me fit attendre. Donc rien ne sert de courir, il faut partir à point et même avec un peu d’avance…. Pour ne pas être stressée

 

Autre sujet tiré au sort

Je reçois,  « le putois qui avait une araignée au plafond » et il faut inventer une histoire pour faire correspondre ces deux bestioles… 10mn

Il était une fois, un putois qui avait d’étranges façons.

Dans la forêt, tous les animaux s’en méfiaient.

Déjà qu’il puait beaucoup, il était aussi très imprévisible.

Il grimpait aux arbres et effrayait les écureuils

Il jetait les œufs des nids pour jouer avec mais, le jeu était toujours raté car il ne trouvait qu’une omelette dans les feuilles et une mère oiseau affolée, la couvée était à recommencer.

Il cherchait noise aux renards, aux martres, aux hermines, aux belettes, aux furets, même les sangliers étaient effrayés.

Il réveillait de ses cris perçants, ne dit-on pas gueuler comme un putois ?  le vieux hibou qui somnolait sur une branche.

Il mangeait aussi des champignons sans doute hallucinogènes qui le rendaient un peu dingue.

Il perturbait la vie de la forêt.

Tous les animaux de la forêt l’avaient surnommé le putois fou, le putois ridicule comme le bourgeois gentilhomme.

Quelle putoise raisonnable aurait voulu de lui ?

Il se racontait dans les terriers qu’il avait une araignée au plafond depuis qu’il était tombé amoureux d’une grosse velue tapie dans sa toile. Il avait tenté de la séduire, mais la belle était restée de marbre, alors il avait tentée de l’enlever d’un grand coup de langue gourmande et depuis la belle habitait son cerveau détraqué.

dimanche 28 mars 2021

Atelier d'écriture : le texte de Sylvie

Consigne : Mettre votre personnage en scène --> Lui et vous allez vous rencontrer, et vous allez choisir parmi les éléments suivants ce qui va faire votre histoire 

- Pendant le repas de Noël 

- à Paris 

- Professeur 

- le secret


J’avais été conviée au repas de Noël chez mon oncle Tristan, qui vit dans le 9e arrondissement de Paris. Il y avait mes cousins, mes parents et une jeune femme que je ne connaissais pas. Ou en tout cas que je ne pensais pas connaître.

Mon oncle me dit : « Tu ne te rappelles pas d’Elizabeth Moine ? Mais si, c’était la petite voisine de Papy Robert et Mamie Lucie à Granville. Vous jouiez tous ensemble, tes cousins, Elizabeth et toi quand vous étiez en vacances là-bas. »

Et là, je me suis souvenue de cette petite fille aux cheveux roux bouclés. Elle était toujours petite, un peu trapue, une démarche peu élégante pour une jeune femme de son âge, comme si elle portait tout le poids du monde. Nous avons commencé à parler ensemble de nos vies, elle était devenue professeur de musique au collège Jean Racine, à Saint-Cyr-l’Ecole, et me parla de sa passion toute particulière pour la musique des années 80. Un peu bizarre pour une professeure de musique, ce n’est pas à cette musique-là que je pense quand je parle de « grande musique »…

Puis nous parlons de Granville, de ses parents qui sont décédés très jeunes et de ses grands-parents qui l’ont élevée. Son grand-père était une personne qui m’avait fait grande impression quand j’étais enfant et je le lui fit remarquer, en lui disant que j’en avais peur. Elle me regarda comme si j’avais dit un secret et qu’il ne fallait surtout pas l’ébruiter.

Je fus un peu étonnée et j’alla discuter avec mon oncle Tristan, afin de savoir pour quelle raison elle avait eu cette réaction. Mon oncle me prit à part et me dit : « Tu sais, il est préférable de ne pas évoquer son grand-père. Nous étions au courant de son secret, mais, dans sa famille, ils ne veulent pas en parler, car ils ont toujours peur que les autorités viennent les voir pour ce qui s’était passé du temps de son grand-père. » Je le regardais étonnée et lui demanda de me clarifier la situation. Il me répondit : « Il faisait partie du gang des tractions avant ! » Je restais interdite, en me demandant si c’était la vérité ou une plaisanterie. C’était le sujet de ma thèse sur l’histoire du crime organisé français.

Atelier d'écriture : le poème de Maryvonne

 Consigne : Composer un poème avec les rimes suivantes : Bonbon, jambon, barbon, bon, tendron, Palais-Bourbon, menton, casse-bonbons, moribond, nauséabond, vagabond, pudibond, Cupidon, rebond, dondon, mouton, petons, tétons, charbon, patagon, Harpagon, etc….

Sous le ciel de Paris, près du Palais-Bourbon,

 

Sous la pluie, sur un banc, se tenait un barbon,

 

Qui attendait, fébrile qu’apparaisse un tendron,

 

Ravissant, qui le prendrait pour un Cupidon,

 

Lui soupirait d’attendre, malheureux vagabond,

 

Que la belle apparaisse, frisée comme un mouton,

 

Douce comme friandise, sucrée comme un bonbon,

 

Légère et court-vêtue, avec petits tétons,

 

Allure de déesse avec petits petons,

 

Tout prêt à lui offrir un bouquet de liserons,

 

Un dîner au  Morgon, chez Joël Robuchon,

 

Las, tout ce qu’il vit par ce matin frileux, ce fut une dondon,

 

Avec de gros nichons, des cuisses comme des jambons,

 

Et, laide comme patagon, avare comme Harpagon,

 

Et qui le rabroua d’un accent furibond.

 

Notre vieil Apollon, se releva d’un bond,

 

Ouvrit son parapluie,  et éleva le ton,

 

Craignant que la mégère ne fut qu’une casse-bonbons.

 

Il regagna son banc dans le Palais-Bourbon,

 

Où parmi ses confrères piqua un roupillon.

 

 

 

Alexandrie, Alexandra et 20 alexandrins

 Mary Blaise-S. 13.03.2021

mercredi 17 mars 2021

Concours de nouvelles : Prix d'Auffargis 2021

 L'association Les Mots d'Où et la bibliothèque d'Auffargis vous invitent à participer à leur nouveau concours de nouvelles :


PRIX DE LA NOUVELLE D'AUFFARGIS

 

REGLEMENT 2021

 

 

ARTICLE PREMIER : L'association les Mots d'Où et la bibliothèque d'Auffargis organisent un concours francophone de nouvelles. 
Il sera ouvert du 15 mars 2021 au 30 juillet 2021 


ARTICLE 2 : Le concours est ouvert à tous les auteurs francophones. Le thème en est :


DERRIERE LA PORTE

 

La participation au concours est fixée à 7 € (chèque établi à l’ordre des Mots d'Où). 
Les jurés et leur famille ne peuvent participer.



ARTICLE 3 : Le manuscrit sera dactylographié.

 

La nouvelle ne devra pas excéder 4 pages recto.

La police sera Times New roman ou Arial 12, en interligne 1,5. Marges normales.

La nouvelle devra obligatoirement comporter un titre.

Les pages seront numérotées et reliées par une agrafe.

Chaque auteur ne pourra envoyer qu’une nouvelle.

 

La fiche d'inscription ci-dessous accompagnera la nouvelle, dans une enveloppe sur laquelle sera inscrit le titre de la nouvelle.

 

Dès réception, un codage garantissant l’anonymat du candidat sera effectué.

Les manuscrits non retenus seront détruits.

 

ARTICLE 4 : Les nouvelles ne devront jamais avoir été publiées, quel que soit le support.

 

ARTICLE 5 : Les manuscrits seront adressés en deux exemplaires du 15 mars 2021 au 30 juillet 2021 (cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante :

 

Association les Mots d'Où
Prix de la nouvelle d’Auffargis

6 grande rue

78610 AUFFARGIS


Les envois en recommandé ne seront pas acceptés. Aucun avis de réception ne sera envoyé. 

La nouvelle devra également être envoyée par mail à l'adresse : lesmotsdou@orange.fr , de préférence en PDF, et porter le titre de la nouvelle en sujet du mail.

 

ARTICLE 6 : Un prix, sous forme de chèque cadeau d’une valeur de 200 euros récompensera le premier du concours.

 

ARTICLE 7 : Le jury sera particulièrement sensible au respect du thème, à l'originalité, au niveau de langue et au respect du genre de la nouvelle*.

 

*La nouvelle est un récit court, écrit en prose. Cependant, plus que sa longueur, c'est bien davantage la concision et l'efficacité de son écriture qui la caractérisent. En règle générale, les personnages d'une nouvelle sont peu nombreux et brièvement décrits. Son action est assez simple mais construite de façon à ménager un effet de surprise au dénouement.

 

ARTICLE 8 : Les prix seront remis à la bibliothèque d'Auffargis à une date qui sera communiquée ultérieurement.

 

La présence du lauréat est vivement conseillée.

 

Les trois premiers verront leur nouvelle publiée sur les sites de la bibliothèque et des Mots d'Où.

 

ARTICLE 9 : La participation au concours implique de fait l’acceptation totale et sans réserve du règlement.

 

Les organisateurs se réservent le droit de le modifier ou de l’annuler si des circonstances extérieures les y contraignent, et de régler souverainement tout litige.

 

 

 

Association les Mots d'Où -

Courriel : lesmotsdou@orange.fr

Blog : motsdou.blogspot.com

 

 

Bibliothèque d'Auffargis

Courriel : bibliotheque.auffargis@hotmail.fr

Blog : bibliothequeauffargis.biblixnet.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Fiche d’inscription

 

(modèle)

 

 

Nom :..................................................................................................................................

 

Prénom : ..............................................................................................................................


Adresse : ..............................................................................................................................

Année de naissance :............................................................................................................

 

Téléphone : ........................................................................................................................

 

E-mail : ...............................................................................................................................



TITRE DE LA NOUVELLE (différent de celui du sujet) :

 

................................................................................................................................................

 

Nombre de pages (entre 1 et 4) : ..........................................

 

 

 

 

Rappel : Merci d’envoyer votre nouvelle accompagnée de votre règlement de 7 € à :

 

Association les Mots d'Où

Prix de la nouvelle d'Auffargis

6 grande rue

78610 Auffargis

 

 

ET par mail à lesmotsdou@orange.fr

 

vendredi 26 février 2021

Atelier d'écriture du 12/2/2021 : le texte de Patricia

Consigne : Mettre votre personnage en scène --> Lui et vous allez vous rencontrer, et vous allez choisir parmi les éléments suivants ce qui va faire votre histoire 

En 2054

Au musée

Professeur

Trouve un trésor

 

 

2054, la pandémie du COVID19 est loin de nous maintenant, depuis une trentaine d’années. Je vérifie si j’ai tout dans mon sac à main : clé, téléphone, portefeuille, et mon billet pour le musée. Passionnée d’arts, je me réjouis d’avance de voir l’exposition sur la pandémie en 2020.

 

Nous sommes le 5 mai, Paris est ensoleillé, j’ai fait simple côté tenue vestimentaire avec un tee-shirt noir, un short en jean et des espadrilles compensées.

J’arrive au musée, il y a déjà la queue, heureusement qu’il fait beau !...

Je suis dans mes pensées…

 

Soudain je sursaute, je sens une main sur mon épaule gauche !! Quelle surprise, Margot !

 

- Salut Margot ! Quelle chouette surprise ! Contente de te rencontrer comme ça dans la file d’attente ! Toujours passionnée par les chaussettes ?

- Salut Pat, contente de te revoir, aussi cela fait longtemps, que deviens-tu ? Tu viens voir l’exposition permanente également, « Masques et Pandémie, histoire de pangolin » ?

- Oui je viens voir l’exposition, le professeur Fishman m’en a dit du bien. Peut-être sera-t-il là.

 

Margot était ma copine au collège, nous étions si jeune. Nous sommes toujours restées en contact sauf en il y a un an, j’étais parti travailler à Déjà petite elle avait une curieuse passion pour les chaussettes qu’elle s’est mise à collectionner.

Mr Fishman était notre ancien professeur d’histoire des civilisations au collège, il a vécu la période de la pandémie 2020/2021.

 

La queue avance et nous rentrons dans le musée. L’exposition se trouve à l’étage. 

Pendant que nous progressons dans la file, nous aperçevons Mr Fishman excité de découvrir la visite :

- Figurez-vous, chuchote-t-il, que dans l’exposition il paraît qu’il y a une boîte à souvenir qui n’a jamais été ouverte. Je pense avoir trouvé le code secret pour l’ouvrir. Le code était crypté dans une allocution de l’ancien Président Macron. Incroyable non !!

 

Toujours aussi farfelu ce professeur. Comme à notre époque en 2040.

Nous sommes tellement curieuses que nous faisons la visite avec lui.. trop envie de découvrir ce trésor.

 

Soudain, Mr Fishman s’exclame…. Mais pas trop fort ,hein.. « Voici la boite ! Cachez moi que je puisse faire la combinaison secrète. Et le voilà en train de rentrer plusieurs série de chiffres et de lettres, pendant plusieurs minutes qui nous paraissaient longues. Un surveillant nous regardait, nous faisions semblant de discuter.

Ca y est, la boite s’est ouverte !! Trop hâte de découvrir ce qu’elle contient. Le professeur Fishman ouvre la boite, et là, enveloppé dans une pochette en tissu, nous découvrons le patron ultra secret du masque FFP2, accompagné d’un flacon de gel qui était utilisé à l’époque, il y a plus de 30 ans.

Atelier d'écriture du 12/2/2021 : Le texte de Maryvonne

 Consigne : Mettre votre personnage en scène --> Lui et vous allez vous rencontrer, et vous allez choisir parmi les éléments suivants ce qui va faire votre histoire 

Atelier d’ écriture du vendredi 12 février 2021

 

Aviez vous remarqué que la date de ce vendredi était un palindrome  12022021 ?

Un journaliste littéraire reçoit un écrivain et a besoin d’éléments de biographie pour cette entrevue donnez ces éléments pour faciliter cette entrevue radiophonique et racontez

 

L’écrivaine discrète

Cher Monsieur Pivot,

Je vous remercie de me recevoir dans votre émission, mais je ne vous livrerai ni mon année ni le lieu de ma naissance, car j’aime laisser planer le doute chez mes lecteurs, ni mon parcours qui m’a conduit à l’écriture car j’aime aussi laisser planer le mystère.

Quant à mon physique, vous le voyez, mais pas vos auditeurs qui le découvriront en 4ème de couverture de mes ouvrages. Je ne suis ni grande, ni petite, ni laide ni belle, ni jeune ni vieille,  je suis banale d’apparence, aussi, j’aime me présenter sous un extérieur original pour susciter de l’intérêt des critiques et des lecteurs,  je me révèle uniquement à travers les sujets et  les personnages de mes livres. Je m’intéresse à tout et à rien en particulier.

A propos de mes livres, je vous en rappelle quelques titres qui ont défrayé la chronique littéraire ces dernières années:

-          Le trompette était bouchée, le maestro aussi

-          La fille qui dansait pieds nus sous la neige

-          Les escargots n’ont pas d’oreilles et c’est tant mieux

-          Flute à bec ou traversière, c’est une question de goût

-          Zut, j’ai raté une marche dans l’escalator

-          Les baleines virevoltent dans l’océan

Mes lecteurs m’envoient leurs confidences, leurs avis, leurs conseils sur mes ouvrages et cela m’est un excellent prétexte pour mes futures écritures car si je vous lisais leurs critiques, vous comprendriez que je tiens là une manne inépuisable de sujets d’inspiration. Mon prochain ouvrage paraitra la semaine prochaine avec je l’espère un bandeau rouge de prix littéraire.

Merci, cher Monsieur Pivot de m’avoir invitée, comprenez ma discrétion, Je désire garder ma part de mystère,  d’ailleurs, sachez que j’écris sous pseudonyme.

 

Création d’un personnage

Sexe                                                     un homme , un écossais n=,Archibald  Mac Donald, né à Edimbourg

Age                                                       70 ans, porte moustaches, ressemble à Sean Connery et entretient la ressemblance

Situation                                             célibataire endurci, jamais marié, mais beaucoup de femmes ont traversé sa vie, pas d’enfant

Qualités                                              doué d’humour, bon vivant, élégant, séducteur

Défauts                                               égoïste, mal embouché, misogyne, volontiers solitaire

Manies                                                près de ses sous, maniaque de la propreté, de l’exactitude, a toujours une pipe qu’il ne fume jamais

Passions                                              son manoir, sa voiture, ses chiens, des corgies, la chasse, la pêche, ses rosiers

Goûts                                                   le golf et sa voiture, une vieille Bentley, jouer de la cornemuse, boire des whiskies rares et jouer au golf avec ses potes

Singularités                                        aime la pluie, le mauvais temps, les fantômes, connait l’histoire de l’Ecosse sur le bout des doigts – se moque des politiciens, de leurs discours et de leurs promesses. S’habille toujours d’un kilt, d’une veste en tweed et d’un bonnet à pompon, et d’un vieux trench et aime faire la cuisine écossaise

Secret                                                  a une vieille maîtresse depuis 50 ans qui ne vit pas avec lui mais fabrique et commercialise des marmelades d’orange à Dundee

Une phobie                                       les touristes qui s’aventurent chez lui et les taupes qui dévastent des pelouses

Métier                                                 retraité colonel de l’armée des Indes, un peu espion au service de sa Majesté

Lieu et circonstances                     A l’occasion d’une fête traditionnelle à Edimbourg et dans un pub

de la rencontre

Voilà suffisamment de détails pour démarrer une nouvelle.



samedi 13 février 2021

L'atelier d'écriture en distanciel


Notre atelier d'écriture a repris. Mais cette fois, en distanciel !

Hier soir, 12 participants ont joué avec "LES PERSONNAGES ET SOI" : décrire, ressentir et écrire les émotions, créer des interactions, inventer et donner vie et relief à un personnage,...

Un moment créatif et drôle, une équipe motivée et pleine de ressources !





 

Rendez vous le mois prochain. 😀


Dates des ateliers (de 20h30 à 22h30) :


  • vendredi 12 février
  • vendredi 12 mars
  • vendredi 16 avril
  • vendredi 21 mai
  • vendredi 11 juin

Si vous êtes intéressés, contactez-nous à lesmotsdou@orange.fr